Vous êtes ici

Benoîte commune

Geum urbanum L.

Description :
Plante vivace, velue, à tige haute de 30 à 60 cm, dressée et ramifiée. Les feuilles basales et inférieures sont découpées en 1-5 paires de segments inégaux, incisés-dentés ; les feuilles caulinaires sont divisées en 3 ou 5 parties plus larges. 2 à 5 petites fleurs dressées, à pétales jaunes.

Biologie - Habitat :
Elle fleurit de mai à septembre et affectionne les milieux ensoleillés ou semi-ombragés, sur argiles et limons, sur sols profonds, frais et riches en éléments nutritifs, notamment en azote. Elle colonise haies, bords des chemins, friches, talus, murs, décombres et stations forestières enrichies en nitrates.

Répartition - Statut :
Espèce commune dans toute la France et plus rare en région méditerranéenne. Elle est très très commune en toutes régions de Bourgogne.

Menaces :
Espèce non menacée à court terme, ni en Morvan, ni en Bourgogne.

Divers :
Du grec geueïn : faire goûter, allusion au parfum de clou de girofle des racines de cette plante.
Plante mellifère dont les racines étaient parfois utilisées pour parfumer la bière. En Morvan, elle est ramassée pour nourrir les lapins.
Glechoma hederacea L.
Lamiacées
Lierre terrestre
Morvan : Rondelotte
Brionnais : Herbe de la Saint-Jean

Description
Plante vivace à tiges végétatives (stériles) rampantes-radicantes et à tiges florifères (fertiles) ascendantes ou dressées, simples, hautes de 20 à 40 cm. Les feuilles sont crénelées, en forme de reins ou de cœurs, molles, vert-jaune et à longue ' tige '. Les fleurs de couleur violet-pâle, avec des taches pourpres, sont odorantes et disposées par 2 à 5 à l'aisselle des feuilles, orientées du même côté.

Biologie-Habitat
Il fleurit de mai à septembre et affectionne les milieux ensoleillés ou semi-ombragés, sur argiles et limons, sur sols frais à humides et riches en bases et en éléments nutritifs, notamment en azote. Il colonise les sous-bois frais, lisières et talus forestiers, villages, haies, bords de chemins et cultures.

Répartition-Statut
Espèce commune à très commune partout en France mais assez rare en région méditerranéenne. Elle est très commune en toutes régions de Bourgogne et en Morvan.

Menaces
Espèce non menacée à court terme, ni en Morvan, ni en Bourgogne.

Divers
Plante mellifère. Elle doit son nom populaire de ' Rondelotte ' à ses feuilles rondes.
Plante officinale, encore fréquemment utilisée en Morvan au sortir du printemps, sous forme de cure pour calmer les toux sèches. La décoction ou infusion de la plante entière permet de traiter les maladies pulmonaires, la toux, la bronchite et les maux de gorges : expectorant remarquable passant pour ' décrocher les rhumes '.
Selon le rituel de la cueillette, il est préconisé de cueillir ' au lever du soleil neuf feuilles de Lierre de la main gauche '.
En Bresse est connu l'usage des feuilles de Lierre terrestre contre les furoncles : ' On les coupe en petits morceaux. On mélange avec une cuillère de crème, du savon râpé, de la mie de pain. On pétrit jusqu'à obtenir une pâte que l'on applique sur les furoncles '.
Les infusions de Lierre terrestre endiguent les douleurs, souvent apparentées aux rhumatismes. Elles sont réputées pour ' faire tomber la fièvre ' et également vulnéraires. Cette plante soigne aussi les plaies et même les yeux.
Glyceria fluitans (L.) R. Br.
Poacées
Glycérie flottante

Description
Plante de 40 cm à 1.20 m de hauteur. Les feuilles sont vertes et terminées en pointe. Panicule lâche de 10 à 40 cm de longueur, les rameaux les plus grands portent jusqu'à 4 épillets, les plus courts un seul épillet, ceux-ci sont ovales-allongés à linéaires et à 6-10 fleurs.

Biologie-Habitat
Elle fleurit de mai à juillet et colonise les bords de rivières, ornières forestières, étangs, mares et dépressions des prairies inondables.

Répartition-Statut
Elle est très commune en Bourgogne.

Menaces
Espèce non menacée à court terme, ni en Morvan, ni en Bourgogne.

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)