Vous êtes ici

Saint-Léger-Vauban

Département : Yonne
Superficie : 3 381 ha dont environ 1 500 ha de forêts
Altitude : 460 mètres
Population : 447 habitants

 

En 1003 'Sanctus Loegarius de Morvenno' se transforme en Saint-Léger-de-Foucheret jusqu'en 1867. La commune doit son nom actuel au maréchal de Vauban qui y naquit en 1633.

 

Elle relevait au Xème siècle de l'abbaye de Vézelay, puis de celle de Reigny au XIIème siècle. Un prêche protestant fut établi dans la chapelle du château qui passa à cette époque à Tauvenay de Briquemaut, l'un des principaux lieutenants de Coligny.

 

Vauban : Sa statue en bronze, sur la place, ainsi que la plaque signalant l'emplacement de sa maison natale attestent de l'impact qu'il a eu sur la commune. Le musée sur les réalisations de Vauban, créé en 1980, et devenu Maison à thème de l'écomusée du Morvan en 1996, vient couronner l'hommage fait à ce grand homme.

 

L'église Saint-Léger a été construite au XVème siècle, après la guerre de Cent Ans, sur l'emplacement d'une ancienne église du Xème siècle. Elle a débuté par des piliers carrés qui portent solidement le clocher, poursuivie par la nef et le transept. Le début de la Renaissance se lit dans les voûtes gothiques du choeur. Les bancs d'oeuvre du XVIIème siècle venus de la basilique de Vézelay ornent le fond de cette église. Ils étaient destinés à asseoir les dignitaires face à la chaire pendant le prêche. Vauban a reçu le baptême dans cette église le 15 mai 1633. Œuvres récentes : une peinture murale de Jean Bouchery (1958), et sculptures et mosaïque de Marc Hénard (1969-1979).

 

L'Abbaye de la Pierre-qui-Vire, monastère bénédictin fondé en 1850, doit son nom à un énorme bloc de granit qui, d'après la légende, tournait au son de l'angélus : il fut scellé en 1853 et surmonté d'une statue de la Vierge.

Il héberge aujourd'hui une communauté d'une soixantaine de membres, dans des bâtiments conventuels de style gothique ; l'église abbatiale Sainte-Marie néogothique, en appareil de granit, est construite sur deux cryptes superposées. Isolé au milieu des bois, dans un cadre sauvage et insolite, avec le mégalithe de la Pierre-qui-Vire, le site du monastère conserve son côté pittoresque et sacré.

 

SAINT-LEGER-VAUBAN

Espaces naturels sensibles
Cette commune est concernée par
- la znieff de type I : Le Vernidard,
- la znieff de type I : Rocher de la Breuillot (Trinquelin),
- la znieff de type II : Vallée du Cousin de Cussy les Forges à Pontaubert et proches environs,
- la znieff de type II : Forêts, prairies et étangs du Morvan-Nord,
- le site Natura 2000 : Forêts riveraines et de ravins, corniches, prairies humides de la vallée de la Cure et du Cousin dans le nord
- le site Natura 2000 : Etangs à littorelles et queues marécageuses, prairies marécageuses du nord Morvan

 

 

ATLAS COMMUNAL

 

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)