Vous êtes ici

Glux-en-Glenne

Département : Nièvre
Superficie : 2 206 ha
Altitude : 668 mètres
Population : 108 habitants

 

Le nom de Glux-en-Glenne rappelle l'existence d'une importante seigneurie médiévale, la châtellenie de Glenne, dépendant de l'évêché d'Autun, puis du duc de Bourgogne au XIVème siècle. Elle devint bien national en 1790, comme en témoigne la forêt domaniale de Glenne. Glux-en-Glenne, était nommée 'Ly' en 1287 , 'Lyeu' en 1297, 'Lyeux' en 1454, 'Loco' en 1478, 'Glue' en 1707… mystère des noms de lieux… Vient-il du latin Locu, lieu ? Lucus, bois sacré ? ou du morvandiau 'Guieu', glui (le chaume) ?

 

La commune de Glux est la plus élevée du Morvan, entre le mont Beuvray (820 m), le Prénelay (855 m) et le massif du Haut Folin (902 m), sur la commune voisine de Saint-Prix.

 

Bibracte avec son Centre archéologique européen du Mont-Beuvray accueille des chercheurs et étudiants de toute l'Europe pour leurs travaux autour de la civilisation celtique et du site de Bibracte. Ce bâtiment d'architecture contemporaine est, comme le musée de Bibracte, l'oeuvre de Pierre-Louis Faloci.

 

Les sources de l'Yonne : L'Yonne prend sa source sur le territoire de la commune. Ces sources étaient fréquentées dans l'Antiquité : on y a découvert trois petits temples gallo-romains dans un vaste enclos et des monnaies éduennes d'avant la conquête romaine.

 

Espaces naturels sensibles
Cette commune est concernée par
- l'arrêté de protection de biotope Tourbière du port des Lamberts et des sources de l'Yonne,
- la znieff de type I : Mont Beuvray,
- la znieff de type I : Mont Préneley, Source de l'Yonne, Etang des Roches, les Vaillants, les Vernes, la Belle Perche,
- la znieff de type II : Haut-Morvan et Morvan-sud,
- le site Natura 2000 : Hêtraie montagnarde et tourbière du haut-Morvan
- le site Natura 2000 : Massif forestier du Mont Beuvray

 

Galerie photo

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)