Vous êtes ici

Château-Chinon (campagne)

Département : Nièvre
Superficie : 2839 ha
Altitude : 500 mètres
Population : 2 309 habitants

 

Château-Chinon-Campagne est une commune qui présente une particularité rare en France : elle ne possède ni bourg ni centre ville. Il s'agit en fait d'un conglomérat de quinze hameaux dont l'histoire est très ancienne. La commune est occupée surtout par des bois et des prés, la voirie communale s'étend sur cinquante kilomètres.

 

En 1193, le seigneur du lieu, Hugues de Château-Chinon, remit les dîmes de ces hameaux à l'abbaye rurale de Belleveau (près de Limanton) en mémoire de son fils Seguin, tué au cours d'une croisade en Palestine. Placés ainsi sous la coupe des moines, les habitants de ce qui allait devenir en 1792 Château-Chinon-Campagne, firent preuve d'une solidarité et d'une harmonie qui ne se sont jamais démenties.

 

En 1789, la commune de Château-Chinon est formée avec une superficie d'environ 5000 ha et s'étend jusqu'à Fâchin, qui n'est pas encore commune (elle le sera en 1870). Le versant des Buteaux appartient alors à Villapourçon et sera rattaché à Fâchin en 1870.

 

Entre 1789 et 1792, les doléances formulées par les habitants de la campagne n'ont pas été reconnues par les villageois intra-muros. Les campagnards, forts de leur solidarité ont décidé de former une commune, ainsi est née la commune de Château-Chinon-Campagne. Jusqu'au début du siècle, la mairie se trouvait dans le hameau de Précy, dans un ancien relais de poste.

 

Aujourd'hui, Château-Chinon-Campagne et Château-Chinon-Ville gèrent en commun au sein du SIVOM les écoles, l'église, les cimetières et le monument aux morts. La commune a mené une politique de réhabilitation de logements et possède actuellement 21 logements qui comblent en partie l'importante demande locale. Château-Chinon-Campagne est une commune essentiellement rurale (17 exploitants agricoles) et diverses activités artisanales y sont représentées.

 

La chapelle de Montbois

 

La pisciculture de Vermenoux

 

La gare: Le site de l'ancienne gare de Château-Chinon est en passe d'être réaménagé par la SNCF pour devenir gare-bois pour le massif forestier du Morvan.

 

Espaces naturels sensibles
Cette commune est concernée par
- la znieff de type I : Le Chaz,
- la znieff de type I : Vallée du Touron,
- la znieff de type II : Morvan-ouest Secteur de Pannecière

Galerie photo

Contributions

Bonjour , Le texte présentant la Gare de Vermenoux est profondément inexact . La maison que vous montrez n'a jamais été une gare . Elle appartenait à la famille Vieillard . C'était un café et ma mère qui habitait le hameau me disait y avoir dansé pendant la guerre 39/45 . Dans les années 60 , la dépendance que l'on voit à gauche de la maison était en bois et n'a été remplacée par du ciment que dans les années 80 . Mon grand père Bondoux Jean Marie qui habitait Vermenoux avait racheté plusieurs terrains où passait la ligne du tacot et précisément celui où était la gare ; je dirais plutôt l'abri car c'était un bâtiment d'une vingtaine de mètres carrés maximum . Il y avait devant une sorte de quai en ciment légèrement surélevé . Elle se trouvait dans le champ que l'on voit en photo à peu près au niveau du poteau . Né en 1953 , je l'ai connue et mon grand père l'a démolie dans les années 60 pour récupérer des matériaux ( tuiles ...etc ) . Voilà , c'était juste pour rétablir la vérité .

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)