Vous êtes ici

Vespertilion émarginé

Myotis emarginatus

Tête+corps : 41-53 mm ; queue : 38-46 mm ; avant-bras : 36-41 mm ; oreilles : 14-17 mm ; envergure : 220-245 mm ; poids : 7-15 g
Anglais :Geoffroy's bat. Allemand : Winpernfledermaus. Hollandais : ingekorven vleermuis. Italien : vespertilio smarginato.

Ce murin, de taille moyenne, appelé également vespertilion à oreilles échancrées, est caractérisé par l'émargination dans le tiers supérieur de l'oreille (échancrure presque d'angle droit très marquée), à l'intérieur, un tragus lancéolé. Le museau marron, les oreilles gris brun foncées et le pelage gris roussâtre légèrement plus clair ventralement à l'aspect ' mouillé '.

Cette chauve-souris aime la chaleur et on la rencontre surtout dans les bâtiments. Les colonies de mise bas regroupent quelques femelles à plus d'une centaine. Elles s'installent dans les greniers chauds. Les femelles s'accrochent à découvert sur les chevrons, sous le faîte du toit ou à même les tuiles. Ses quartiers d'hiver sont les cavités souterraines (carrières, grottes, caves). L'animal est généralement pendu la tête en bas dans le vide, seul ou par grappes de plusieurs individus. Il s'installe rarement dans les fentes contrairement au vespertilion à moustaches avec lequel une confusion est possible.

Il fréquente les vergers avec buissons, les murs garnis de feuillage, l'intérieur des étables avec litière, la ripisylve, les friches et les broussailles.

Il chasse au vol mais également au sol ou sur les branches des araignées, des diptères, des papillons nocturnes.

Sédentaire, la distance entre les gîtes d'été et d'hiver ne dépasse généralement pas 40 km.

Le vespertilion émarginé est une espèce en régression en France. Espèce discrète, nous avons recueilli peu de données : un crâne identifié dans une pelote de chouette effraie, des individus en hibernation dans les caves d'un château, dans une ancienne mine, un individu en transit sous un pont et trois colonies de reproduction, dont une de plus de 200 femelles. Par deux fois, cette espèce a été rencontrée avec des grands rhinolophes (espèce très rare en Morvan) comme le signale la littérature où elle est définie comme une chauve-souris commensale.

Galerie photo

  • 001__ds.jpg
  • 002__ds.jpg
  • 003__ds.jpg

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)