Vous êtes ici

Musaraigne couronnée

Sorex coronatus

Tête+corps : 58-82 mm ; queue : 37-57 mm ; poids : 6-15 g
Morvan : lai meusaireingne, le sri. Anglais :french shrew. Allemand : die Waldspitzmaus. Hollandais : tweekleurige bosspitsmuis. Italien : toporagno comune.

La musaraigne couronnée est une musaraigne à dents rouges. Elle a des oreilles plus courtes que le poil, un poids variant de 6 à 15 g et un pelage nettement tricolore : brun noirâtre sur le dos, le ventre cendré et une ligne plus rousse le long des flancs.

Cette musaraigne habite une très grande variété de milieux (champs cultivés, prairies, jardins, haies, lisières, bois et broussailles, landes à bruyère et tourbières) avec une préférence pour les milieux humides et les régions fraîches. Sa densité baisse avec la sécheresse et la nudité des paysages. Cette espèce ubiquiste est favorisée par un couvert végétal dense permanent, fougères, grandes herbes et buissons.

Le régime alimentaire de cette espèce est opportuniste, elle consomme de nombreux invertébrés : des lombrics, des arthropodes de surface et ceux de la litière (des coléoptères, des myriapodes et des larves de diptères) et des gastéropodes.

Espèce territoriale stricte, elle présente un rythme d'activité polyphasique. Capable de creuser ses propres galeries souterraines, elle préfère utiliser celles des autres, notamment les galeries de taupes et de campagnols. Elle est habile à se faufiler dans les trous. C'est à la sortie de l'hiver que les premiers accouplements ont lieu. La femelle peut avoir jusqu'à quatre portées par an de trois à six petits chacune. Les femelles sont territoriales à cette période tandis que les mâles convoitent d'autres territoires occupés par les femelles voisines. Au cours de son cycle vital, la densité de la population fluctue. Elle atteint généralement son niveau le plus bas à la sortie de l'hiver et un maximum en automne après la reproduction.

La musaraigne couronnée occupe presque la totalité de la France continentale à l'exception de la région méditerranéenne. Sa répartition ne s'élève généralement pas au-dessus de 1 000 m et elle est remplacée par une espèce jumelle, la musaraigne carrelet (Sorex araneus), en zones d'altitude. La musaraigne couronnée rencontre en Morvan des milieux favorables, elle est commune et représente près de 16 % des proies consommées par la chouette effraie dans le haut Morvan. Par contre, la musaraigne dégage une forte odeur repoussante pour les carnivores qui entraîne sa faible consommation une fois l'animal attrapé. L'avenir de cette espèce n'est pas compromis en Morvan actuellement.

Galerie photo

  • 001__ds.jpg
  • 002__ds.jpg

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)