Vous êtes ici

Prairies marécageuses et paratourbeuses de la vallée de la Cure


Retour Page d  

Fiche du site FR2600995:


PRAIRIES MARECAGEUSES ET PARATOURBEUSES DE LA VALLEE DE LA CURE




 
accueil > nature et paysages 

> natura 2000  > recherche géographique > bourgogne > nièvre 

>

site fr2600995








Dimensions de
la carte :
Largeur :  45 km
Hauteur :  29 km


 10 km

Les fonds cartographiques utilisés sur ce site sont soumis à des restrictions d'utilisation.
Pour des raisons de lisibilité, tous les noms de communes ne sont pas inscrits sur la carte.




Identification
Code :   FR2600995 
Appelation :   PRAIRIES MARECAGEUSES ET PARATOURBEUSES DE LA VALLEE DE LA CURE 
Date de compilation :   05/1995 
Mise à jour :   03/2002 
Historique :   Date de proposition comme SIC : 04/2002 



Localisation
Département :   Nièvre 
Superficie :   520 ha
Altitude minimale :   513 m
Altitude maximale :   598 m
Région biogéographique :   Continentale 



Description
La vallée de la Cure présente une grande variété de milieux aquatiques et humides : rivière, ruisseaux, étangs, tourbières, prairies et bois tourbeux où sont recensés de nombreux groupements végétaux inscrits à la Directive Habitats.

Les tourbières implantées en fond de vallée marécageuses présentent de nombreuses espèces rares en Bourgogne et protégées au niveau régional ou national : Rossolis à feuilles rondes, Rossolis intermédiaire, Linaigrette vaginée, Rhynchospore blanche... On note également la présence d'espèces vestiges des dernières glaciations (Canneberge, Linaigrette).

Des espèces rares en Bourgogne comme la Pédiculaire des marais ou la Prêle des bois sont également notées au niveau des prairies humides et tourbeuses qui occupent les dépressions et bas-fonds du lit majeur de la Cure.

Les milieux forestiers sont essentiellement des boisements riverains des cours d'eau : saulaie-frênaie, aulnaie-frênaie à Impatience ne-me-touchez-pas et à Osmonde royale, espèces protégées en Bourgogne. Les bas de versants sont occupés par une chênaie-charmaie atlantique à Jacinthe atteignant sa limite géographique Est et rencontrée en Bourgogne uniquement dans le Morvan.

La Cure aux eaux rapides et bien oxygénées est colonisée par une espèce indigène d'Ecrevisse : l'Ecrevisse à pieds blancs, par la Mulette dont les seules stations localisées en Bourgogne sont dans les rivières du Morvan et par le Chabot et la Lamproie de Planer, espèces d'intérêt communautaire.



Composition du site :
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières,    40 % 
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées    27 % 
Forêts caducifoliées    20 % 
Pelouses sèches, Steppes    10 % 
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes)    3 % 



Types d'habitats présents % couv. SR(1)
Prairies à Molinia sur sols calcaires, tourbeux ou argilo-limoneux (Molinion caeruleae)   43 %   C
Formations herbeuses à Nardus, riches en espèces, sur substrats siliceux des zones montagnardes (et des zones submontagnardes de l'Europe continentale)*   14 %   C
Tourbières hautes dégradées encore susceptibles de régénération naturelle   6 %   C
Tourbières boisées*   3 %   C
Chênaies pédonculées ou chênaies-charmaies sub-atlantiques et médio-européennes du Carpinion betuli   3 %   C
Hêtraies acidophiles atlantiques à sous-bois à Ilex et parfois à Taxus (Quercion robori-petraeae ou Ilici-Fagenion)   3 %   C
Rivières des étages planitiaire à montagnard avec végétation du Ranunculion fluitantis et du Callitricho-Batrachion   3 %   C
Forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior (Alno-Padion, Alnion incanae, Salicion albae)*   2 %   C
Tourbières hautes actives*   2 %   C
Eaux stagnantes, oligotrophes à mésotrophes avec végétation du Littorelletea uniflorae et/ou du Isoëto-Nanojuncetea   1 %   C
Lacs et mares dystrophes naturels   1 %   C
 
Espèces présentes : Invertébrés PR(2)
Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale)    C
Damier de la Succise (Euphydryas aurinia)    C
Ecrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes)    C
Moule perlière (Margaritifera margaritifera)    C
 
Espèces présentes : Mammifères PR(2)
Barbastelle (Barbastella barbastellus)    D
Grand Murin (Myotis myotis)    D
 
Espèces présentes : Plantes PR(2)
Flûteau nageant (Luronium natans)    C
 
Espèces présentes : Poissons PR(2)
Chabot (Cottus gobio)    C
Lamproie de Planer (Lampetra planeri)   Reproduction.  C



(1)Superficie relative : superficie du site couverte par le type d'habitat naturel par rapport àla superficie totale couverte par ce type d'habitat naturel sur le territoire national (en %). A=site remarquable pour cet habitat (15 à 100%); B=site très important pour cet habitat (2 à 15%); C=site important pour cet habitat (inférieur à 2%).

(2)Population relative : taille et densité de la population de l'espèce présente sur le site par rapportaux populations présentes sur le territoire national (en %). A=site remarquable pour cette espèce (15 à 100%); B=site très important pour cette espèce (2 à 15%); C=site important pour cette espèce (inférieur à 2%); D=espèce présente mais non significative.

*Habitats ou espèces prioritaires (en gras) : habitats ou espèces en danger de disparition sur le territoire européen des Etats membres et pour la conservation desquels l'Union européenne porte une responsabilité particulière.

Le ministère de l'écologie et du développement durable alimente ce service pour rendre accessible au public les informations sur la contribution française à la constitution du réseau Natura 2000.Les informations contenues dans cette page sont un extrait simplifié de celles transmises à la Commission européenne au 25 mai 2003.Le contour du site représenté sur la carte ci-dessus est celui transmis à la Commission européenne. En revanche, le fond cartographique n'est pas celui de référence et doit être considéré comme schématique.

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)