Vous êtes ici

Pelouses et forêts calcicoles des coteaux de la cure et de l'Yonne en amont de Vincelles


Retour Page d  

Fiche du site FR2600974:


PELOUSES ET FORETS CALCICOLES DES COTEAUX DE LA CURE ET DE L'YONNE EN AMONT DE VINCELLES




 
accueil > nature et paysages 

> natura 2000  > recherche géographique > bourgogne > yonne 

>

site fr2600974








Dimensions de
la carte :
Largeur :  55 km
Hauteur :  36 km


 10 km

Les fonds cartographiques utilisés sur ce site sont soumis à des restrictions d'utilisation.




Identification
Code :   FR2600974 
Appelation :   PELOUSES ET FORETS CALCICOLES DES COTEAUX DE LA CURE ET DE L'YONNE EN AMONT DE VINCELLES 
Date de compilation :   05/1995 
Mise à jour :   03/2002 
Historique :   Date de proposition comme SIC : 04/2002 



Localisation
Département :   Yonne 
Superficie :   1563 ha
Altitude minimale :   110 m
Altitude maximale :   334 m
Région biogéographique :   Continentale 



Description
Ce site constitue un ensemble remarquable de pelouses et landes des sols calcaires secs, plus ou moins fermées occupant les plateaux et hauts de pentes. Les conditions de sols et d'exposition chaude sont favorables au maintien de plantes méditerranéo-montagnardes en situation éloignée de leur station d'origine (Cheveux d'ange, Liseron cantabrique, Armoise blanche, espèces protégées en Bourgogne). Elles sont riches en orchidées diverses dont certaines rares régionalement.

Parmi les milieux forestiers, on recense des frênaies-érablaies de ravin, habitats menacés bien adaptés aux sols caillouteux de pente et aux conditions sévères qu'ils génèrent.

Les falaises sont occupées par le Faucon pèlerin.

Une partie du site est concernée par le projet du site classé du Vézelien

Présence de carrières anciennes.

Composition du site :
Forêts caducifoliées    60 % 
Pelouses sèches, Steppes    30 % 
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente    6 % 
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana    4 % 



Types d'habitats présents % couv. SR(1)
Hêtraies du Asperulo-Fagetum   14 %   C
Pelouses sèches semi-naturelles et faciès d'embuissonnement sur calcaires (Festuco Brometalia)(*sites d'orchidées remarquables)*   6 %   C
Forêts de pentes, éboulis ou ravins du Tilio-Acerion*   3 %   C
Chênaies pédonculées ou chênaies-charmaies sub-atlantiques et médio-européennes du Carpinion betuli   1 %   C
Formations à Juniperus communis sur landes ou pelouses calcaires   1 %   C
Formation stables xérothermophiles à Buxus sempervirens des pentes rocheuses (Berberidion p.p.)   1 %   C
Pentes rocheuses calcaires avec végétation chasmophytique   1 %   C
Pelouses rupicoles calcaires ou basiphiles du Alysso-Sedion albi*   1 %   C
Éboulis médio-européens calcaires des étages collinéen à montagnard*   1 %   C
Grottes non exploitées par le tourisme   1 %   C
 
Espèces présentes : Invertébrés PR(2)
Cuivré des marais (Lycaena dispar)    C
 
Espèces présentes : Mammifères PR(2)
Grand Murin (Myotis myotis)    C
Grand Rhinolophe (Rhinolophus ferrum-equinum)    C
Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros)    C
Vespertilion à oreilles échancrées (Myotis emarginatus)    C



(1)Superficie relative : superficie du site couverte par le type d'habitat naturel par rapport àla superficie totale couverte par ce type d'habitat naturel sur le territoire national (en %). A=site remarquable pour cet habitat (15 à 100%); B=site très important pour cet habitat (2 à 15%); C=site important pour cet habitat (inférieur à 2%).

(2)Population relative : taille et densité de la population de l'espèce présente sur le site par rapportaux populations présentes sur le territoire national (en %). A=site remarquable pour cette espèce (15 à 100%); B=site très important pour cette espèce (2 à 15%); C=site important pour cette espèce (inférieur à 2%); D=espèce présente mais non significative.

*Habitats ou espèces prioritaires (en gras) : habitats ou espèces en danger de disparition sur le territoire européen des Etats membres et pour la conservation desquels l'Union européenne porte une responsabilité particulière.

Le ministère de l'écologie et du développement durable alimente ce service pour rendre accessible au public les informations sur la contribution française à la constitution du réseau Natura 2000.Les informations contenues dans cette page sont un extrait simplifié de celles transmises à la Commission européenne au 25 mai 2003.Le contour du site représenté sur la carte ci-dessus est celui transmis à la Commission européenne. En revanche, le fond cartographique n'est pas celui de référence et doit être considéré comme schématique.

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)