Vous êtes ici

La phytosociologie

La phytosociologie vise à identifier, décrire, nommer et classer, au sein du couvert végétal, des unités d'organisation appelées 'groupements végétaux' ou 'associations végétales'. Pour cela cette science se base sur la définition de catégories abstraites appelées 'associations végétales', définies statistiquement à partir de l'observation concrète sur le terrain de plusieurs individus d'association. L'association végétale est la résultante des caractéristiques du milieux (conditions édaphiques et climatiques) et se défini d'une part par une combinaison originale d'espèces végétales (liste d'espèce) et d'autre part par la nature des conditions du milieu en un point précis (substrat géologique, sol, fonctionnement hydrique, climat local...). Au sein de cette combinaison floristique, certaines espèces sont dite caractéristiques d'une association car elles lui sont particulièrement liée (en terme de fréquence, d'abondance relative ou encore de vitalité) et révèlent ainsi des conditions écologiques particulières. D'autres sont dites compagnes puisqu'elles peuvent statistiquement faire partie, à fréquences égales d'autres associations. En d'autres termes la combinaison caractéristique se défini par la réunion entre elles d'espèces se rassemblant plus souvent entre elles qu'elles ne le font avec d'autres.

A l'instar de la classification des végétaux ou des animaux, on peut classer ces associations végétales, qui constituent les briques élémentaires de la nomenclature phytosociologique (encore appelé synsystème) dans des niveaux d'organisation supérieurs hiérarchisés et imbriqués les uns dans les autres appelés alliances, ordre et classes. Chaque niveau d'organisation est défini par sa composition floristique qui est la somme des compositions floristiques des niveaux hiérarchiques inférieurs et par la mise en évidence d'espèces caractéristiques indicatrices des conditions du milieu.

A l'intérieur d'une association végétale, au regard des variations écologiques qui y règnent, on pourra distinguer des sous-association qui s'individualisent par la présence d'espèces dites différentielles de sous-association, indicatrices de conditions écologiques particulières. Ces espèces peuvent se retrouver dans d'autres associations végétales et c'est pour cela qu'ont ne peut les appeler espèces caractéristiques.

La nomenclature phytosociologique nécessite la mise en place d'un système (c'est la 'syntaxonomie') pour nommer, classer et ordonner les différents niveaux d'organisation (ou syntaxons) du couvert végétal. Le latin est la langue scientifique reconnue internationalement pour nommer les différentes unités décrites (comme pour les autres sciences naturalistes).

Niveau hiérarchique - Principe de nomenclature - Association végétale
Racine du nom latin de genre d'une ou deux espèces issues de la combinaison floristique + suffixe 'etum' pour la deuxième espèce et suffixe 'eto' pour la première si il y a deux espèces. Les noms d'espèces sont mis au génitif.
Alliance : Même démarche avec suffixe 'ion'
Classe : Même démarche avec suffixe 'alia'
Ordre : Même démarche avec suffixe 'etea'

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)