Vous êtes ici

Couvent des Ursulines

Historique et description de l'élément

Le couvent des Ursulines, actuelle maison de retraite rue Saint-Jacques et place Louis Lepère, fut établi à Moulins-Engilbert au cours du XVIIe siècle. L’abbé Baudiau nous apprend qu’il fut fondé en 1635 par une délégation d’Ursulines de Nevers. Cet ordre, placé sous le patronage de sainte Ursule, était parti de Brescia en Italie vers 1530 avant de gagner la France via la Provence, puis de s’installer à Nevers en 1622. Le couvent fut installé extra-muros, à l’emplacement d’un hôpital plus ancien. Agrandi en 1715 et 1719, on lui adjoignit une chapelle en 1723, détruite en 1724 par un incendie avant d’être reconstruite l’année suivante. Vers 1760, une soixantaine de religieuses occupaient les lieux. Elles recevaient de nombreux dons de familles nobles qui leur permirent d’acheter des terres, des vignes et des moulins (par exemple le domaine de la Chaume et le moulin de Villacot, sur la commune de Sermages). A la Révolution, elles furent expulsées du couvent. Vendu comme bien national, le bâtiment fut racheté par la municipalité en 1790. On y installa successivement (ou simultanément) les bureaux administratifs de la commune et du tribunal civil de Château-Chinon, un séminaire, une maison d’arrêt et une prison, une école de garçons, l’hôpital, la justice de Paix, la mairie et une gendarmerie. Il s’agit aujourd’hui d’une maison de retraite. Le couvent des Ursulines, en bon état, est un bâtiment de plan régulier, composé d’un long corps de logis principal, en forme de L, d’une aile quadrangulaire et d’une chapelle. L'ensemble est couvert de long toit en ardoise et tuile plate. La pierre utilisée pour sa construction est un calcaire enduit de chaux. Doté de deux étages et d’un étage sous combles, le bâtiment principal renfermait deux chapelles plus petites dédiées à Notre-Dame de la Grâce et à Notre-Dame des Douleurs. L’entrée principale est desservie par un escalier d’honneur à double rampes. La porte est surmontée du blason de Moulins-Engilbert. La façade est percée de baies larges et régulières. Le cloître (au premier étage), des couloirs voûtés en berceau, une cuisine avec ses fours et une salle comprenant un puits sont toujours visibles à l’intérieur. La chapelle Notre-Dame, qui constitue l’aile est de l’ensemble, est d’inspiration jésuite dans son ornementation; la porte est dotée d’un encadrement sculpté de grandes dimensions, terminé en sa partie supérieure par un fronton triangulaire brisé, porté par des piles engagées, lui-même coiffé d’une niche quadrangulaire à fronton en plein-cintre soutenu par des pilastres. Cette niche recèle une statue de la Vierge. La date de reconstruction de la chapelle (1725) y est également indiquée.
Des modifications et ajouts architecturaux n'ont pas altéré la lisibilité extérieure des bâtiments du XVII e et il en est de même pour les aménagements intérieurs, particulièrement les sous sols. Ce patrimoine, toujours en activité et élément majeur pour Moulins et la mémoire des habitants est un bel exemple de sauvegarde par un usage contemporain approprié.

Localisation

Commune:
Moulins-Engilbert
Lieu-dit:
Rue St Jacques
Localisation:
précise

Datation

Date d'origine de l'élément:
1635
Dates de remaniement de l'élément:
1715
,
1719

Contexte actuel

État de conservation:
bon
Menacé:
Non
Monument protégé:
non
Site protégé:
inscrit
Plan local d'urbanisme:
Non
Statut:
public

Sources

Le Morvan, essai géographique, topographique et historique

Auteur:
BAUDIAU Jacques (Abbé)
Nature:
publication
Référence:
Librairie Guénéraud - Paris, 1854

Base Mérimée

Auteur:
DRAC
Nature:
internet
Référence:
www.culture.gouv

Développement local

Intégré dans un projet de développement local:
Oui
Importance dans le cadre de la vie communale:
très important
Précisions sur le cadre de vie:
memoire et en activité
Etat des abords:
bon
Intérêts des abords:
très important
Précisions sur l'intérêt des abords:
centre bourg, maison de retraite
Informations sur l'aménagement des abords:
parking, arbres
Proximité de prestataires touristiques ( < 3km ):
Oui
Proximité d'un musée:
Oui
Possibilité de visite:
envisageable
Possibilité de stationner:
tous véhicules
Voies d'accès:
route départementale
Accessible en voiture:
Oui
Proximité d'un chemin de randonnée ( < 500m ):
Oui
Nature du chemin de randonnée:
PR
Type de chemin de randonnée:
Pédestre
VTT