Vous êtes ici

Château de la Montagne

Historique et description de l'élément

Sur une colline dominant Saint-Honoré-les-Bains fut construit au XVIe siècle le (nouveau) château fortifié de la Montagne, remanié aux XVIIIe et XIXe siècles. Après l'abandon de l'ancienne forteresse sur la Vieille Montagne (voir fiche) suite à sa destruction au début du XVIe siècle, Guillaume de Grandrye, alors seigneur de la Montagne fit reconstruire un château fort 2km plus à l'Est en 1571. En 1572, les hommages furent rendus à Guillaume de Grandrye en son château de la Montagne, décrit comme un ouvrage de défense pourvu de tours et de fossés, et dans laquelle on entrait par un pont-levis. Vendu à la famille Sallonnyer en 1714, le château est très endommagé par un ouragan, en 1773. La carte Cassini (XVIIIe) indique bien le château sur la route royale, ancienne voie romaine (Autun-Bibracte-St Honoré-Apponay), avec une petite route vers le bourg. L'aveu donné en 1777 par Jean-Marie de la Montagne montre que le château n'avait pas encore été reconstruit à cette date et évoque une "grosse tour carrée, appelée le donjon". En 1786, on reconstruit le château de la Montagne, au même endroit, selon les plan de l'architecte Caristi (aspect actuel). Au XIXe siècle, le marquis Théodore d'Espeuille fait intervenir l'architecte d'intérieur Duban pour la construction de l'escalier d'honneur, et le décor du grand salon, de la salle à manger, de la bibliothèque et d'une serre-jardin (disparue). Son fils Antoine Théodore, sénateur, fut le bâtisseur des Thermes de St Honoré en 1855. Le cadastre napoléonien montre son plan en U et les dépendances. Le château se compose, d'après Baudiau, "d'un grand corps de logis flanqué de deux ailes". Il comporte une chapelle à l'extrémité de l'aile nord. Aujourd'hui le château a conservé son aspect XVIIIe avec son plan en U , percée de nombreuses baies, et entouré de nombreuses et importantes dépendances (colombier, orangerie, belles écuries, chenil, maison du cocher, maison de poupée, serres jardin, fruitier…) et son parc avec un vaste bassin surplombant la vallée et le bourg. De rares vestiges du château médiéval sont encore lisibles (fossé, substructures) .Le château et un grand nombre de ses dépendances, ainsi que le parc, sont inscrits aux Monuments Historiques. Il appartient à la même famille depuis 1787. Sur les terres de château se trouve une ancienne et célèbre poterie (classée MH) construite en 1847 (voir fiche) par le marquis Théodore d'Espeuille, qui fonctionna jusqu'en 1926 et les ruines d'une ancienne tuilerie .
Le château et divers dépendances sont classés aux Monuments Historiques.

Localisation

Commune:
Saint-Honoré-les-Bains
Lieu-dit:
La Montagne
Localisation:
précise

Datation

Date d'origine de l'élément:
1571
Dates de remaniement de l'élément:
1786
,
1839

Contexte actuel

État de conservation:
bon
Menacé:
Non
Monument protégé:
inscrit
Site protégé:
non
Plan local d'urbanisme:
Non
Statut:
privé

Sources

L'habitat médiéval fortifié en Bourgogne du X au XVI ème siècle

Auteur:
CECAB
Nature:
publication
Référence:
2010

Base Mérimée

Auteur:
DRAC
Nature:
internet
Référence:
www.culture.gouv

asso. du Cerle Culturel Diogene

Nature:
indifférent

Le Morvan, essai géographique, topographique et historique

Auteur:
BAUDIAU Jacques (Abbé)
Nature:
publication
Référence:
Librairie Guénéraud - Paris, 1854

Développement local

Intégré dans un projet de développement local:
Non
Importance dans le cadre de la vie communale:
très important
Etat des abords:
bon
Intérêts des abords:
très important
Proximité de prestataires touristiques ( < 3km ):
Oui
Proximité d'un musée:
Oui
Possibilité de visite:
envisageable
Possibilité de stationner:
tous véhicules
Voies d'accès:
voie privé
Accessible en voiture:
Oui
Office de tourisme le plus proche:
Saint-Honoré-les-Bains
Proximité d'un chemin de randonnée ( < 500m ):
Oui
Nature du chemin de randonnée:
PR
Type de chemin de randonnée:
Pédestre