Vous êtes ici

Flottage du bois

Historique et description de l'élément

Element à inventorier et à compléter après visite des sites et ports de flottage

Avec le Chalaux et ses affluents, la commune connut le flottage à buches perdues. Aux flots de printemps, de la rivière Chalaux les buches flottaient sur la Cure, puis l'Yonne puis la Seine pour finir empilées sur les quais de Paris.D'autres flots a l'automne pouvaient flottés les buches sur les affluents de la Cure et de l'Yonne en attendant le "grand flot" sur d'important ports de flottage. Par exemple, l'étang de La Vernée permettait de flotter le ruisseau des Goths. La mémoire locale nous indique un ancien port sur ce ruisseau, dans le potager actuel de l'ancienne forge.
Il faut rappeler que le Morvan a chauffé Paris de 1550 à 1850 (essor du charbon) grâce au « flottage buches à perdues » en Morvan et au flottage en train de bois à partir de Clamecy. Les bucherons, par furetage, coupaient les arbres sélectionnés, débitaient les moulées (buches d’1,14m et d’env.15 cm de diamètre), les empilaient avant d’être charroyées avec la fameuse charrette du Morvan jusqu’aux « ports de flottage », simples prés au bord de ruisseaux et rivières du bassin de Seine. Les deux principaux "axes" étaient l'Yonne et la Cure, mais leurs affluents furent également flottés selon les forets exploitées. Au printemps, les buches, toutes marquées et ré empilées, étaient jetées (et suivies par les « poules d’eaux ») dans ces cours d'eaux gonflés par les lâchers d'eaux répétés d'étangs en amont. Arrivées à Clamecy (Yonne) ou Vermenton (Cure), les buches, après triage et séchage étaient assemblées par radeaux de 70mx4m pour flotter sur l'Yonne puis la Seine jusqu’à Bercy, les Invalides... Durant presque 300 ans, le Morvan n'a été aménagé et vivait principalement au rythme de cette industrie qui occupait une grande partie de la population tout au long de l'année. En sus des travaux forestiers, les nombreux cours d'eaux, berges, digues, étangs, biefs de moulins, ponts …se devaient d’être entretenus. Le dernier flot eut lieu en 1923.

Localisation

Commune:
Chalaux
Localisation:
précise

Datation

Date d'origine de l'élément:
1550
Dates de remaniement de l'élément:
1923

Contexte actuel

État de conservation:
disparu
Menacé:
Non
Monument protégé:
non
Site protégé:
non
Statut:
public

Développement local

Intégré dans un projet de développement local:
Non
Importance dans le cadre de la vie communale:
très important
Précisions sur le cadre de vie:
memoire et Histoire