Vous êtes ici

Les bords de chemins

Bien que les bords de chemins constituent un espace peuplé d’herbes sauvages, celui-ci est cependant maîtrisé et contenu, avec une attention toute particulière. «Les banquettes, ça se fauche tous les ans! Le curé de Pouques, près de Lormes, il en trouvait des herbes, il était toujours à quatre pattes, le nez dedans! Mais maintenant, plus rien ne pousse, c’est traité, avec des produits, on ne respecte plus rien... » Les bords de chemins sont très fréquentés. Munis d’un «saquio » ou «satio», sorte de sarcloir, on parcourt toujours utilement ces espaces, quand «on va aux champs» ou «on mène les bêtes au pré». Si l’on y ramasse surtout «l’Harb’ à lapin», ces lieux de cueillette comptent après le jardin le nombre le plus important de médicinales.

Tout au long de l’année seront prélevées les plantes officinales qui émaillent les bords de chemins: Achillée millefeuille, Achillée sternutatoire, Armoise commune, Bardane, Belladone, Bouillon blanc, Bourrache officinale, Chicorée sauvage, Chiendent, Ellébore, Euphorbe réveille-matin, Fougère mâle, Fumeterre officinal, Gentiane jaune, Grande Consoude, Lierre terrestre, Mauve musquée, Mélilot officinal, Millepertuis perforé, Morelle noire, Orties, Ortie blanche, Petite mauve, Plantain majeur, Plantain lancéolé, Pulmonaire, Prêle, Reine des prés, Scrofulaire noueuse, Sedum remarquable, Serpolet, Tussilage, Valériane officinale, etc.

Les connaisseurs y choisiront les plantes comestibles: Alliaire, Bouillon blanc, Bourse à Pasteur, Cardamine hirsute, Cardère sauvage, Chénopode, Chénopode bon-henri, Chicorée sauvage, Germandrée petit-chêne, Laiteron, Lampsane commune, Petite Oseille, Plantain lancéolé, Porcelle enracinée, Pourpier potager, Raiponce en épi, Patience, etc.

Les enfants apprécient également cet espace où le savoir des plantes se marie aux divertissements. Fruits de la Bardane que l’on se lance, tige de Plantain sur laquelle on enfile les Fraises, fleurs de Silène enflée ou de Digitale qui claquent, Saponaire qui mousse dans l’eau lorsqu’on la froisse... sont autant d’apprentissages du végétal. D’autres pratiques se rapprochent encore du ludique, plus que de l’alimentaire. Ainsi, juste cueillis, l’infrutescence du Rumex, les fleurs de l’Ortie blanche et les fruits du «Fromageo», Petite Mauve, seront dégustés sur le champ.

Quelques usages domestiques sont étroitement liés à ces espèces proches des habitations: la Saponaire pour la lessive, l’Ortie urticante en guise de «buchon» pour récurer les casseroles et les racines de Chiendent pour la fabrication des brosses.

Galerie photo

  • Chicorée
  • Mélilot
  • Porcelle

Contributions

Il n'y a actuellement aucune contribution.

Contribuer

Ajoutez une ou plusieur images (maximum : 5)